Décrypter la terreur - Velvet
 
    
  
Les Briseurs de Silence
avatar
informations :
crédit : caroline madison
▬ TRACE : 48%
▬ ÂGE : 130 ans
▬ PROTECTEUR : Morrígan
▬ HÉRITAGE : Clairvoyance
▬ LIENS : Présentation www. - Liens www. - Origami www.
Alexie www. - Agapanthe www. - Siegfried www. - Velvet www.
-----
V1 : #1 - #2 - #3 - #4 - #5
▬ CRÉDIT : Agapanthe www. - Caroline Madison www.
Rhœas Les Briseurs de Silence
 
21/4/2017, 01:50Voir le profil de l'utilisateur
 
*

C'était étrange et hypocrite en même temps cette situation, reprendre contact après un silence aussi long. Pieds et points liées, face à la démence d'un homme suivit parfois aveuglément par d'autres, ne comprenant pas la souffrance et ayant oublier les mots pitié et miséricorde. La langue d'argent, avait besoin de comprendre, d'aller plus loin, de voir plus que ce qui étaient devant ses yeux, elle ne voulait pas le demander à sa jumelle, qui s'activait près de la gueule du loup. Alors la dames aux coquelicots rechercha auprès de ses paires, ceux qui avait survécus à la folie et qui était rester dans la région. Un message donnant rendez-vous au cœur de la région, à mi chemin de chaque des langues d'argents. Certes l'endroit était étrange et ne la rassurait pas au plus haut point, mais pourtant, il fallait qu'elle arrive à dépasser cette frayeur qui lui donnait envie de hurler.

La vieille dame avait même prévu un petit panier où ce trouver une gourde d'eau fait à l'aide de l'estomac d'une brebis, des petites tasses de terres cuites et deux boites. L'une contenait des herbes commune, idéal pour le thé ou bien même pour soigner quelques petites maladies, l'autre contenant de l'opium, il ne lui en restait que très peu. Rhœas devait espérer que les récoltes des nouvelles plantations seraient suffisantes pour lui subvenir une année entière.

« Est-ce qu'il y a réellement un message caché derrière tout cela... »

Est-ce que les langues d'argents se montreront-elles tous ? Ou bien seulement quelques une, ou bien même aucune. En attendant d'avoir des conversations au clair de lune devant le lac, la dame aux coquelicots s'assit et regarda l'étendu d'eau qui semblait ne pas finir. Un frisson lui parcourra le dos et elle se frottait les bras à travers son épais kimono, pour tenter de se réchauffer. Ses lèvres se remuaient laissant entendre une prière mélancolique qui se transformait peu à peu en chanson, se fichant bien que l'on puisse l'arrêter pour cela.

Elle en profitait de cette nuit, où elle s'offrait toutes les libertés.
*
 



Kill me please, j'ai peur de ce poussin ♥
 
Revenir en haut Aller en bas
      
Les Briseurs de Silence
avatar
informations :
crédit : kaylee davis
▬ TRACE : //
▬ ÂGE : // 82 ans
▬ PROTECTEUR : // némésis
▬ HÉRITAGE : // clairvoyance
▬ LIENS : www + www
karma // www
rhadamante // www
alphonse // www
theo + elleipsis // www

▬ CRÉDIT : // opalchou
// notre reine à tous
// légion
// cerise
// alstérion

Velvet Les Briseurs de Silence
 
22/4/2017, 23:40Voir le profil de l'utilisateur
 
Un message qui en appelait aux langues d’argent. Velvet s’en méfia d’abord car en ces temps volatiles, mieux valait le cynisme, un peu de réalisme, pour en réchapper, à cette maudite décennie faite de roi et de tyran. Mais reconnaissant l’écriture d’une amie de longue date - la faute à leurs années de vie respectives, si tout à fait conséquentes, elle choisit de prendre le risque d’un piège, et attendit la nuit avec autant d’appréhension que de curiosité.

Elle se présenta à l’heure, car Velvet était ponctuelle et pleine d’étiquette - surtout pour ses amis et collègues. Le lac miroir n’était pas un endroit qui la mettait à l’aise, mais elle ravala sa peur naissante et se força à marcher dans sa direction. Dans ses oreilles, les voix des déesses, incompréhensibles : elles n’avaient jamais porté l’eau dans leurs cœurs non plus.

Et bientôt, les voix se muèrent dans la réalité : et Velvet réalisa qu’elle entendait un chant qui n’était pas celui des étoiles comme il en était coutume : c’était une voix familière et vraie, une voix humaine. Quand elle comprit le sujet du chant, elle poussa un soupir vaincu, et se hâta vers la source de la mélodie, dont elle trancha les notes avec des mots amères. Je te savais insurgée, Rhœas, mais pas au point de chercher à nous faire arrêter.

Velvet, dans sa robe noire, les épaules recouvertes d’un gilet en laine rouge, la fixait sans grande expression. les déesses en soient remerciées - ces abrutis de museleurs ne sauraient pas reconnaître une prière d'une poésie si on la récitait sous leurs nez. Elle pouffa avec désinvolture, et s’approcha un peu, de sa démarche lente et élégante, presque langoureuse. alors ? pourquoi cette lettre ?
gods will bow


 

Spoiler:
 
 
Revenir en haut Aller en bas
      
Les Briseurs de Silence
avatar
informations :
crédit : caroline madison
▬ TRACE : 48%
▬ ÂGE : 130 ans
▬ PROTECTEUR : Morrígan
▬ HÉRITAGE : Clairvoyance
▬ LIENS : Présentation www. - Liens www. - Origami www.
Alexie www. - Agapanthe www. - Siegfried www. - Velvet www.
-----
V1 : #1 - #2 - #3 - #4 - #5
▬ CRÉDIT : Agapanthe www. - Caroline Madison www.
Rhœas Les Briseurs de Silence
 
27/4/2017, 00:14Voir le profil de l'utilisateur
 
*

La prière chantonnée se retrouvait coupé dans son élan, Rhœas regarda par dessus son épaule pour s'assurer que la voix qu'elle avait entendu correspondait au visage qu'elle apercevait. C'était bel et bien le cas, Velvet, la belle et sulfureuse vêtue aux couleurs sombres comme la nuit. Le miroir pencha la tête sur le côté, tentant de comprendre ses paroles, mais surtout ce demandant pourquoi elle réagissait de la sorte. Elle n'y prêtait guère attention et fini par plonger ses yeux dans le lac brumeux.

La jumelle ne daignait même pas à ce redresser pour la saluer convenablement, il n'en n'y avait pas le besoin. Elle ne le ressentait pas. En revanche, ses années où elle avait jouer le rôle de mère ressortait comme un automatisme en une simple phrase.

« Ton langage. Il n'y a pas besoin de s'abaisser à leur niveau en agissant et en parlant comme eux. »

Les mots de sa collègue clairvoyante transpiraient de vérité, il n'y avait pas de doute, mais il avait d'autres façon de formuler son idée, même pour elle qui manquait parfois cruellement d'éloquence.

« Le pourquoi ? Tu as toi même donné une partie de la réponse. Insurgée. Je le deviens petit à petit. A contre cœur ou non, ça je me pose encore la question. »

La clairvoyante redressa la tête, laissant sa frange lui chatouillé les sourcils. Ses pupilles se dilates pour absorber la lumière faible et transparente de la lune. Son bras ce tend vers le ciel, et elle souffre en la voyant l'astre abîmé par les décisions d'un seul homme.

« Mais il y a d'autres pourquoi. Pourquoi ce cerbère fait-il ça ? Pourquoi la lune pleure ? Pourquoi nous terrifie-t-elle ? »

Tant de pourquoi, et si peu de réponses. Elle ne qualifie pas vraiment les choses par leur nom, car ça serait leur donner encore plus de pouvoir, et ils en ont déjà bien assez. La femme aux coquelicots ramène son poing contre son cœur, et serre de toute ses forces jusqu'à en faire blanchir ses jointures.

« C'est pour trouver ses réponses, et encore d'autres que j'ai contacter les langues d'argents de la région. Mais tu es la seule qui est venue, tout du moins pour l'instant. Et si tu es là, ce n'est pas pour faire des mondanités. N'est-ce pas ? »
*
 



Kill me please, j'ai peur de ce poussin ♥
 
Revenir en haut Aller en bas
   
 
        
         
      
 Sujets similaires
-
 
  » Terreur dans la ville - The Star Packer - 1934
  » Crypter votre adresse mail
  » (Coll) Texas Bill,la terreur du Wild-West
  » Terreur sur la ligne (2005)
  » Andy Warhol et le Velvet Underground