nos poto ♥


top-sites
prédéfinis




HYACINTHUS // les briseurs de silence
avatar

TRACE : n'existe pas
PROTECTEUR : l'univers
HÉRITAGE : l'univers
CRÉDIT : l'absolu + maddy young / signature / icon
Divinité

 le 14/7/2016, 00:41

hyacinthus
les rebelles
Se laisser faire par un roi qui a perdu la raison ? Sans façon -qu'ils soient religieux, effrayés ou juste pour plus de démocratie, c'est ici qu'ils se trouvent.
Attention, merci de bien prendre vos responsabilités si vous tentez un prédéfini. Certains sont importants pour le forum et il se peut que vous ayez un rôle central dans l'intrigue à venir -assurez-vous de ne pas abandonner votre personnage après deux semaines. Merci ♥






la justice


compte pnj, ne pas mp merci ♥
avatar

TRACE : n'existe pas
PROTECTEUR : l'univers
HÉRITAGE : l'univers
CRÉDIT : l'absolu + maddy young / signature / icon
Divinité

 le 14/7/2016, 20:05

Anaé

libre
nom Anaé
surnom au choix
protecteur Zéphyr, mythologie grecque
âge 23 ans
métier propriétaire de l'Icarus, à l'est
(l'Icarus est un établissement entre un gîte et un bar doublé d'un parc d'amusement : on peut y boire les meilleurs cocktails du monde en profitant d'une vue incroyable sur les plaines, y dormir si l'on souhaite continuer sa route, mais aussi voler avec Anaé pour encore mieux apprécier le paysage. avec les nouvelles lois, l'Icarus présente une neutralité qui ne souffre d'aucune exception : les idées peuvent être échangées, mais le moindre dérapage se suit d'un banissement de l'établissement. Anaé en est la propriétaire principale et tient à garder une ambiance chaleureuse.)
lieu d'habitation principal l'Icarus, dans les plaines brûlantes
trace 53%
héritage vol
avatar marceline, adventure time
signes physiques disctinctifs deux points en tatouage à sa gorge, des canines proéminentes
avis sur les événements récents Anaé a peur des déesses bien plus qu'elle a peur du roi ; pour elle, c'est folie que d'arrêter les prières. Elle n'en reste pas moins compréhensive face à ceux qui ne partagent pas son avis.
traits
Anaé est une force tranquille, une force légère. Elle vole tout le temps sans même s'en rendre compte, finissant au plafond de l'Icarus lorsqu'elle fait ses comptes sans même en être consciente -c'est qu'elle est concentrée, Anaé, quand on parle de son établissement. C'est elle qui a eu l'idée de ce havre de paix au milieu des Plaines Brûlantes, elle aussi qui a voulu mettre en place l'attraction de vol qu'elle gère avec brio et cette même maison de bonheur lui a offert les plus beaux instants de sa vie. Elle est d'une nature optimiste, Anaé, mais ça ne l'empêche pas d'avoir une ironie bien salée au bout des lèvres, doublée d'un de ses sourires carnassiers et de farces enfantines, l'âme joueuse. Elle ne se pose pas trop de questions ; si elle n'a pas d'avis directement, elle sait déjà qu'elle n'en a que faire. Anaé est de celles qui ont l'air faîtes de fer, et peut-être est-ce vrai, mais Anaé sait aussi très bien prendre sur elle, en être paisible, et elle se montre des plus embarrassée face à ceux qui forcent trop -elle ne sait quoi leur répondre, alors elle rougit et elle a la langue qui fourche.
(ce caractère n'est pas exhaustif, libre à vous de rajouter ce qui vous paraît logique -c'est même indiqué)

histoire
▬ elle a grandit dans les plaines brûlantes avec un groupe de nomades ; elle n'a jamais trop aimé vivre sur les routes et a su dès toute petite qu'elle voudra se créer son propre chez elle
▬ elle commence à construire l'icarus du haut de ses dix-huit ans, aidé par toute sa famille des plaines
▬ elle rencontre Clyde peu de temps après, vers ses dix-neuf ans
▬ la baisse de sa trace est surtout dû à du manque d'attention (par exemple lors de la construction de l'Icarus, une poutre qui lui serait tombée dessus sans intervention divine) mais aussi ses mauvaises blagues puériles qui peuvent tourner à la catastrophe
note du créateur : anaé est une bae, elle est precious, franchement, qu'est-ce qu'il vous faut de plus ?
crédits : avatar, header, icons : source & source


Anaé et Clyde se sont rencontrées à l'Icarus -la petite rose voulait lancer un défi à cette fille des airs, aussi ont-elles décider de faire une course pour déterminer qui d'elles deux est la plus rapide. C'est Anaé qui gagne -mais elle est revenue, Clyde, encore et encore, toujours perdante, toujours plus décidée à se dépasser. Et Anaé -elle avait commencé à apprécier cette femme qu'on croyait faîte de sucre se démonter à chaque nouvelle course ; elle l'a laissée gagner. Clyde n'est plus revenue pendant un moment, jusqu'à ce qu'un jour elle se montre et lui lance un nouveau défi. Elle savait, mais elle avait le sourire aux lèvres, de ceux qui disent merci quand même et elles se sont mises à discuter après les autres victoires d'Anaé, jusqu'à tomber amoureuses. Depuis, Clyde a emménagé à l'Icarus et aide Anaé a le gérer, en concoctant les meilleurs cocktails de tout le Monde Sans Nom.
Elles sont des opposés qui se respectent plus que tout au monde, qui comprennent leur manières de penser et qui fonctionnent sur les désaccords plein de débats et de bienveillance -jamais elles ne haussent le ton. (mais Anaé gagne toujours les courses et Clyde est toujours décidée à la battre un jour)
clyde

Anaé est tombée sur Musei au milieu des plaines brûlantes, alors qu'elle rentrait en volant d'une course en ville -autant dire que Musei n'était pas au meilleur de sa forme. Elle l'a ramené à l'Icarus et a essayé de le remettre sur pied physiquement -inévitablement, elle a enlevé son foulard alors qu'il était inconscient et a tout de suite compris qu'il était muselé. Après son réveil, elle n'a pas cherché à lui poser des questions : Anaé se doute que ce n'est pas quelque chose dont on veut parler. Depuis, il y a une espèce de confiance muette qui s'est installée entre eux et Musei passe parfois une nuit à l'Icarus, passant généralement la soirée à parler à Anaé et étant reparti à l'aube -il a aussi tendance à ne pas trop payer sa chambre, ce qui a le mérite d'être une excuse pour revenir.
Musei

Ruska et Anaé se connaissent d'il y a longtemps -c'est un soupçon de légèreté pour l'impassible Ruska, un goût d'aventure pour la sédentaire Anaé. Leurs familles respectives étaient de temps en temps sur les routes ensemble ; elles se sont rapprochées de la plus simple des manières alors qu'elles n'étaient encore que des enfants. Elles se parlent encore de temps en temps par origamis -Anaé a appris ce qu'il s'était passé et elle montre un soutient indéfectible. Ruska sait qu'elle sera toujours la bienvenue à l'Icarus et n'hésite pas à s'y arrêter régulièrement. Anaé, c'est un petit peu son retour dans le bon vieux temps.
Ruska

description de la relation
elzéar

avatar

TRACE : n'existe pas
PROTECTEUR : l'univers
HÉRITAGE : l'univers
CRÉDIT : l'absolu + maddy young / signature / icon
Divinité

 le 28/10/2016, 14:56

Renard

libre
nom Antoine
surnom Renard
protecteur Mnémosyne, mythologie grecque
âge 19 ans
métier assistant en chef du marchand de nuages
lieu d'habitation principal la boutique du marchand de nuages, près de l'Eau Sans Fond
trace 69%
héritage mémoire absolue, Renard se rappelle de tout
avatar kasen kasenada, touken ranbu
signes physiques disctinctifs à l'image de son boss, Renard porte des habits traditionnels et se maquille légèrement les yeux. On raconte que Rhadamanthe lui a confié son secret, mais rien n'est moins sûr -dans tous les cas, ça lui va parfaitement.
avis sur les événements récents Renard est traumatisé par les noyés -pour lui, ils sont d'une manière ou d'une autre liés aux Déesses et il faut que tout cela cesse.
traits
Renard compte. Il compte tout -les secondes pour que l'eau boue, le nombre de pièces que vous lui donner quand vous acheter, les différents sons de la pluie qui s'abat, l'intervalle entre chaque clients qui arrivent. Les noyés, aussi. Surtout les noyés de l'Eau Sans Fond.
Il traite les données -fait des moyennes, des écarts-type, des intervalles de confiance. Au début, c'était parce qu'il s'ennuyait, dans cette boutique au bout du monde, mais maintenant, ah, maintenant. Il est littéralement passionné par ces chiffres -c'est morbide, il le sait, mais il mesure la vie et il comprendrait presque les Déesses et leur Trace. Les chiffres, ça donne de la réalité aux choses. Ça donne de la valeur, ça les compare.
Alors au lieu de prévenir les touristes une dernière fois, il les regarde froidement sombrer, se débattre un peu. Au début, il essayait de les aider, mais maintenant il sait que ça ne sert à rien ; alors il regarde, il regarde et il répond avec des yeux morts aux regards des condamnés. Ce n'est pas sa faute, se dit-il. C'est celle des Divinités.
Et pourtant il compte -comme on tiendrait un registre pour des combats de chiens, mais dans sa tête. Tout est toujours dans sa tête, à Antoine. Il n'oublie jamais rien -et parfois il vit dans un monde d'avant. Souvent, d'ailleurs. Il se croit encore enfant, et il a du mal avec la temporalité avec les repères entre passé lointain et passé récent.
Il croit encore être un enfant, Antoine. Il a oublié la notion du temps et il sait qu'il a dix-neuf ans il sait combien de mois de jours d'heures de secondes cela fait mais il en oublie la signification et il a ces pensées innocentes, crues, ces sourires trop bruts et une joie de vivre gigantesque -comme un livre ouvert.
Quel étrange mélange.
(ce caractère n'est pas exhaustif, libre à vous de rajouter ce qui vous paraît logique -c'est même indiqué)

histoire
▬ on l'appelle Renard parce que les gens le croient malin. En réalité, c'est juste qu'il se rappelle de tout.
▬ Renard a été recueillit par Rhadamanthe vers ses quatre ans, alors que les Cueilleurs peinaient à le placer. Ils n'ont jamais eu une relation de père-fils, mais plutôt de bons amis. Dès sa plus tendre enfance, Rhadamanthe lui a transmis sa passion pour l'Eau Sans Fond et c'est lui qui lui a initialement confié la tâche de compter les noyés, dès ses sept ans. Le Marchand de Nuages n'a même pas pensé que cela puisse perturber un enfant de cet âge, et au vu de sa fascination, il croit encore qu'il a bien fait.
▬ Renard a surtout connu l'ouest du Monde Sans Nom, mais Rhadamanthe l'emmenait souvent avec lui lors de voyages. Désormais, les attaches se sont déliées et Rhadamanthe voyage seul, tandis que Renard, lui, garde la boutique. Il fait semblant de râler, mais en réalité ça l'arrange de ne pas bouger : l'Eau Sans Fond reste juste à côté.
note du créateur : Renard est un très beau personnage, on compte sur vous ♥
crédits : bannière, avatar, icons


Rhadamanthe ne s'est jamais vraiment comporté comme un père pour Renard -plutôt comme un patron un peu trop amical avec un stagiaire qui n'a pas trop idée de ce qu'il fait là. Ils ne sont pas vraiment amis, c'est un peu plus complexe que ça, malheureusement, pourtant Renard a appris plein de choses de Rhadamanthe et oh, il l'estime beaucoup. Ce n'est pas un mentor non plus, ni même un idéal à atteindre ; il n'y a sûrement rien d'autre à dire que c'est Rhadamanthe, et qu'il a probablement vu quelque chose chez Antoine que tous les autres n'ont pas vu -alors il l'a éduqué à coup de règles et de phrases qui disent de les ignorer, du bout de son crayon khôl qui encercle les yeux de Renard, en faisant couler l'encre du registre des noyés. C'est sûrement ça qui les connecte le plus -cette fameuse Eau Sans Fond, et ça traduit l'essence de cette relation un peu dérangeante.
Rhadamanthe

Le Petit Prince et Renard sont meilleurs amis ; ils l'ont été dès les premiers regards échangés et personne n'ose nier ce fait. Ils sont extrêmement complémentaires tout en étant parallèles, ils se comprennent rapidement et se savent différents sans que ça ne nuise le moins du monde à leur relation. Ils ont cette imagination sans bornes, la fantaisie au bout des doigts de manières différentes et oh, ils ont tous les deux eu cette enfance d'adulte et sont désormais des adultes encore enfants -ils se comprennent, surtout. Et ah, le Petit Prince, c'est celui qui arrive toujours à faire sourire Antoine, avec ses réflexes d'adulte un peu bancals, son air d'autorité et ses fameux cheveux bleus -le Petit Prince, c'est le seul qui a réussi à un peu apprivoiser l'esprit du Renard. Quand ils ne peuvent pas être ensemble, ils se spamment d'origamis -maintenant, ils ont besoin de l'autre plus que n'importe quand, dans leurs peurs respectives.
Le Petit Prince

Révolte sait que Renard est dans son camp, et elle sait aussi à quel point il est proche du Petit Prince. Initialement, elle ne le connaissait pas vraiment, mais elle s'est rapprochée de lui pour savoir s'il pouvait avoir des renseignements fuités par le Petit Prince, par inattention -elle n'a pas demandé ainsi, usant de délicatesse et de sourire. La vérité, c'est qu'elle n'apprécie pas Renard :  il rêve trop, il retient tout et il est beaucoup trop obsédé par les noyés. Mais maintenant que le Petit Prince est le prochain sur le trône, elle cravache d'autant plus pour utiliser Renard comme il le faut. Elle espère en tirer le plus possible -en commençant par une rencontre avec l'immortel.
révolte



la justice


compte pnj, ne pas mp merci ♥
avatar

TRACE : n'existe pas
PROTECTEUR : l'univers
HÉRITAGE : l'univers
CRÉDIT : l'absolu + maddy young / signature / icon
Divinité

 le 28/10/2016, 23:34

Colibri

libre
nom Colibri
surnom //
protecteur Terminus, mythologie romaine
âge 22 ans
métier téléportrice
(fondatrice de la seule et unique entreprise de téléportation)
lieu d'habitation principal Scyhm
trace 74%
héritage téléportation
avatar mirajane strauss ; fairy tail
signes physiques disctinctifs des cheveux aussi blancs que ceux de son frère, longs
avis sur les événements récents Colibri est de nature méfiante et prudente ; pour elle, les Divinités ont toujours été là pour eux et tout était construit sur un modèle d'échange réciproque qu'il ne faut pas chambouler. Elle reste cependant ouverte aux autres avis -sauf les plus extrêmes, comme par exemple celui de son frère.
traits
Colibri est de celle qui vous sourit au loin chaque matin, quand on la croise, et de qui on attend patiemment un regard sans même s'en rendre compte -c'est peut-être sa bonté qui sort naturellement de ses dents parfaitement alignées, ses yeux dignes de l'Eau Sans Fond ou sa moue de poupée de porcelaine, qu'importe. Colibri sait comment se forger une place dans l'estime des inconnus ; tout paraît si aérien si naturel chez elle -et pourtant, elle travaille les moindres détails, soyez-en sûrs. C'est une femme d'affaires ; elle sait ce qu'elle veut, et très souvent comment y parvenir aussi. La gentillesse est la première de ses atouts -très souvent naturelle, tout de même-, mais elle sait aussi être très ferme et personne ne lui marche sur les pieds -elle préfère sacrifier sa réputation que sa liberté ou son ego. Peu lui en tiennent rigueur : après tout, mademoiselle est sociable et facile à vivre lorsqu'on ne la croise dans les bons contextes et pas trop souvent. Sinon, c'est un tyran caché sous velours, sûrement.
(ce caractère n'est pas exhaustif, libre à vous de rajouter ce qui vous paraît logique -c'est même indiqué)

histoire
▬ elle a deux jumeaux, Clyde & Colibri (prédéfinis)
▬ ils ont été adoptés par la même famille, mais dès leur enfance, Clyde a plus ou moins été mise de côté de par ses difficultés à maîtriser son héritage -pas de courses poursuites sur les toits avec elle, pas de coups fourrés qui fonctionnaient à merveille ... Alouette s'est plutôt rapproché de Colibri, et c'est à leur dix-huit ans qu'ils décident de se lancer dans le business de la téléportation.
▬ à vrai dire, c'est plutôt Colibri qui s'est lancée et Alouette qui a suivi. Il a toujours été très malléable aux avis de sa sœur préférée, du moins pendant leur enfance.
▬ ils sont soutenus par leur famille d'adoption et l'entreprise fonctionne très bien, trop bien même -ils recrutent rapidement et tentent de convaincre les autres téléporteurs de les rejoindre, chose non facile. Autant dire qu'ils laissent ça à Colibri plutôt qu'à Alouette.
▬ Colibri est overbookée actuellement : elle gère autant l'aspect administratif que la téléportation, autant dire que ça fait beaucoup. Du coup, elle est de plus en plus irascible, stressée et pointilleuse, puisqu'elle veut toujours faire mieux : les lois de Pyrrhus ont un peu été la goutte d'eau en trop, et elle n'est sûrement pas loin d'un breakdown.
(n'hésitez pas à aller voir les fiches des prédéfinis de Colibri et de Clyde pour une meilleure compréhension du personnage)
note du créateur : Colibri est dans une dynamique de drama, on sait que vous aimez ça alors n'hésitez pas ♥ en plus, il y a possibilité d'avoir un rôle dans l'intrigue s'il est pris suffisamment tôt, mais vous n'en saurez pas plus !
crédits : bannière, avatar, icons


Alouette et Colibri ont grandi ensemble, main dans la main, avec une complicité extraordinaire -pour la simple et bonne raison qu'Alouette faisait tout ce que Colibri demandait. Colibri sait qu'elle est autoritaire, mais les réactions de son frère l'ont sûrement amenée à l'être encore plus. Elle a rapidement constaté qu'Alouette s'est construit autour d'elle et ah, ça lui faisait autant peur que ça gonflait son ego. Le fait est qu'elle a besoin du soutient de son frère, et pourtant elle sent bien qu'elle est en train de le perdre -ça ne fait qu'augmenter son stress ; si ça continue ainsi, elle risque bien de perdre pied.
Alouette

Colibri ne s'est jamais intéressée à Clyde de toute son enfance -elle ne voulait pas d'une sœur "dysfonctionnelle", comme elle le disait cruellement. Elles sont presque étrangères l'une à l'autre, la cause d'un silence de plusieurs années -qui va peut-être être brisé. Colibri, elle essaie de se remettre en question, de faire un travail sur elle-même et oh, combien c'est dur, mais elle n'abandonne pas tout de suite. Elle s'est promis de reparler à sa sœur avec un vrai sourire sur les lèvres, de rattraper tout ce qu'elle a pu gâcher et casser.
Clyde

Elles se connaissent sous des pseudos d'un groupe de soutien, les visages cachés par un peu de honte et beaucoup de tissu -elles étaient côte à côte et si Lys n'a pas ouvert la bouche de toute la séance, elle a pris la main de Colibri lorsque celle-ci parlait avec les larmes au bord des yeux. C'est une relation d'une pureté et d'une fragilité étranges qui les lie, pourtant des plus fortes. Lys a été véritablement touchée par tant d'honnêteté et espère pouvoir l'être tout autant envers elle-même. Colibri, elle, cherche surtout un soutien qui ne la jugera pas. Depuis cette expérience, les deux se retrouvent chaque semaine au même endroit, grimées et un peu impatientes de se retrouver l'une l'autre.
Lys




la justice


compte pnj, ne pas mp merci ♥
avatar

TRACE : n'existe pas
PROTECTEUR : l'univers
HÉRITAGE : l'univers
CRÉDIT : l'absolu + maddy young / signature / icon
Divinité

 le 8/12/2016, 15:49

Theo

Indisponible
nom Theomoros
surnom Theo
protecteur Hécate, mythologie grecque
âge 34 ans
métier anciennement Langue d'Argent (prophète), reconverti en serveur de par le contexte actuel
(clamer être prophète reviendrait à signer son arrêt de mort, il le sait et reste en retrait. Il continue cependant à écouter les Déesses ; parfois il se confie à certaines personnes de confiance, mais rarement.)
lieu d'habitation principal au choix
trace 72%
héritage clairvoyance (communication cryptée avec les Déesses)
avatar urie kuki, tokyo ghoul
signes physiques disctinctifs deux points noirs à côté de son oeil gauche ; celui-ci devient noir lorsqu'il capte les messages divins
avis sur les événements récents Theo n'est pas fou -il voit ce que les Déesses ont pu faire. Il ne veut pas se trouver sur leur chemin.
traits
Theo est du type silencieux -il a ce long manteau qui agrandit sa stature fragile, et ces yeux clairs aux airs presque glacés, le visage d'un blanc triste ; oh, il n'est pas très expressif. Il n'a pas grand chose à dire, mais ce n'est pas ce qu'on attend de lui -on lui pose des questions, on s'agite on attend et quand il sourit faiblement, on s'en va avec un peu de chaleur au creux du coeur : on voit la fonction, pas l'homme et oh, comme ça l'arrange. Il ne sait pas vraiment quoi faire de ses mains, Theo, ni même de son cerveau ; il est de ces indécis qui savent qu'ils ne savent pas, qui croient pouvoir choisir mais qui se retrouvent devant le fait accompli et qui haussent les épaules. Tant pis, parce que Theo paraît inatteignable, il a une tranquillité qu'on peut prendre pour de la lenteur, pour une faiblesse d'esprit mais il n'en est rien, il se contente de continuer à respirer et il est déjà fier de ça. Après tout, il a de quoi.
Et il réfléchit souvent trop, et il a parfois peur de ce que demain lui réserve -mais jamais trop. Après tout, il croit que c'est juste dans sa tête, que ce n'est pas vrai. Il se bat contre ses chimères contre ses visions contre ces sentiments de malaise qui lui prennent le cœur ; peut-être qu'au fond, c'est un peu un utopiste au lieu d'un simple apeuré.
(ce caractère n'est pas exhaustif, libre à vous de rajouter ce qui vous paraît logique -c'est même indiqué)

histoire
▬ dès son recensement, on sait que Theomoros sera prophète -le don de clairvoyance l'y destine automatiquement. Même son nom traduit son lien aux Déesses.
▬ il a compris tôt ce qu'on attendait de lui et, à vrai dire, ça ne le dérange pas, en grand indécis qu'il est.
▬ au fil des années, il comprend que sa clairvoyance se traduit par des flashs qu'il voit : il se retrouve immergé dans des situations qu'il ne comprend souvent pas, avec l'image mais sans le son, en spectateur fantôme. Si au début de son enfance, ses visions sont plutôt calmes et lumineuses, elles deviennent rapidement assez violentes, sanglantes et plus que dérangeantes.
▬ Theo n'osera pas parler de ce genre de visions : il sait que les gens attendent des bonnes nouvelles de sa part. Garder ça pour lui le chamboulera beaucoup ; il n'en parle pas non plus aux autres Langues d'Argent, entre peur d'être seul dans ce cas et envie de carrément faire comme si elles n'existaient pas.
▬ le prophète s'acquitte de son travail ; il adore voyager et fait beaucoup d'espèces de pèlerinages dans les endroits mystiques du Monde Sans Nom -ce qui ne manque pas.
▬ avec les récents événements, Theomoros est obligé de cesser ses activités. C'est entre soulagement et colère qu'il les abandonne, espérant ne plus avoir à mentir en cachant les visions d'horreur -pourtant, elles ont doublé depuis, envahissant même ses rêves. Il ne sait pas ce que les Déesses essaient de lui dire, mais il sait pour sûr que quelque chose se prépare.
note du créateur : Theomoros fait partie des Langues d'Argent et c'est un prédéfini important pour l'évolution du forum. De plus amples détails vous seront donné sur ses visions une fois la fiche commencée, n'hésitez pas à mp Opal si jamais nous oublions malencontreusement ♥
crédits : avatar, header, icons : source & source & source


Theo connaît la jeune juge -comment ne pourrait-il pas. Il sait surtout les courbes de son visage et la blancheur de la fleur qui masque la mort derrière elle, mais il sait aussi beaucoup d'autres choses -il s'est renseigné, après avoir vu dans une de ses visions ce qu'on lui a fait. Il était comme témoin de la scène, lorsqu'on lui a tué l’œil et depuis, il veut lui parler sans trouver le courage. Theo dessine un espèce de parallèle entre eux mais n'est pas certain que la contacter soit la meilleure chose à faire -conflit.
Lys

Le Marchant de Nuages est un énergumène que l'on peut difficilement rater -Theo, comme beaucoup d'autres, l'a déjà vu à maintes reprises. Ce que lui a retenu, ce n'est pas ses manières étranges, la théâtralisation de ses paroles ou les couleurs criardes de ses habits, mais les dessins qu'il porte sur ses joues, autour des yeux, le long de ses bras. Theo connaît ses signes, et pour cause : il les voit toutes les nuits.
Et à chaque fois que leurs chemins se croisent, Rhadamanthe pose son regard sur Theomoros pour quelques froides secondes et oh, Theo en est sûr : il sait qui il est. Il n'est pas en sécurité près de lui.
Rhadamanthe



la justice


compte pnj, ne pas mp merci ♥
avatar

TRACE : n'existe pas
PROTECTEUR : l'univers
HÉRITAGE : l'univers
CRÉDIT : l'absolu + maddy young / signature / icon
Divinité

 le 23/8/2017, 15:57

Révolte

Libre
nom Anthocyane
surnom Révolte
protecteur au choix
âge au choix, pas trop jeune cependant
métier plieuse officiellement, officieusement elle se servait aussi de son héritage pour voler des objets gardés à ceux qui la payait bien
lieu d'habitation principal au choix
trace au choix, mais restez logique
héritage présence relative : Révolte peut augmenter ou baisser la perception que les gens ont d'elle. Cela lui permet de passer plus inaperçue (et de plus facilement entrer dans des endroits gardés) ou alors d'avoir un charisme fou (les gens ne peuvent que la voir et sa présence est imposante).
avatar Zelda/Sheik, The Legend Of Zelda
signes physiques distinctifs de longs cheveux blonds qu'elle coiffe toujours avec beaucoup de fantaisie
avis sur les événements récents Révolte était Anthocyane, jusqu'à peu, et elle était une neutre qui ne voulait pas prendre de risque. Maintenant que Pyrrhus est cristallisé, elle crie à la révolte et s'impose comme la cheffe d'un courant de contestation fort.
traits
On lui donnerait sa vie, à Révolte, en la voyant. Elle paraît si douce, si calme, si gentille et droite.
La réalité est bien différente. Elle passe pour ange quand elle n'est on ne peut plus humaine - ce n'est pas qu'elle est égoïste : elle voit les choses en grand, et quand ce n'est pas assez grand à son goût, elle reste derrière. Elle est du genre à saisir les opportunités, à ne pas gâcher des talents à exploiter ; elle a toujours confiance en son instinct, d'une puissance incroyable, et elle finit trop souvent par gagner les joutes verbales avec sa verve, sa manière de parler, ses tripes étalées par ses mots.
Disons qu'elle est passionnée, Révolte, et qu'elle n'arrive pas vraiment à se détacher de ses idées premières : elle est aussi sourde que les gens qui ne comprennent pas qu'il faut parfois prendre son temps. Mais elle sait aussi qu'aujourd'hui, elle a besoin des autres, alors elle essaie de faire des concessions, elle essaie de s'améliorer. Ou peut-être ne fait-elle que semblant. Quelle importance : la fin justifie les moyens.

histoire
▬ Anthocyane a eu une enfance des plus commune, si ce n'est qu'elle avait toujours ce trop plein d'énergie à revendre : peut-être qu'elle a fait plus de bêtises que les autres enfants, et peut-être qu'elle utilisait un peu trop souvent son don pour se sortir de mauvais pas.
▬ Elle a toujours adoré les origamis parce qu'elle communiquait avec des amis partout dans le Monde Sans Nom. Elle est devenue Plieuse.
▬ Mais Anthocyane, elle s'ennuyait un peu, et elle voyait tellement mieux pour son héritage : elle a commencé à l'utiliser pour dérober des choses, grimée d'une tenue inconnaissable et de sa présence fantôme.
▬ Elle était contre les décrets de Pyrrhus mais ne voyait pas d'intérêt à le crier -au mieux, cela n'aurait rien changé, au pire, elle se serait faite tuer. Cette position a changé à la cristallisation du Roi : il était temps de faire bouger les choses, et Révolte ne rate jamais une occasion en or.
▬ Comprenez qu'elle est réellement investie, qu'elle veut vraiment avoir du poids et faire le mieux pour le peuple du Monde Sans Nom. Elle n'était pas particulièrement fan des Déesses -et aujourd'hui elle laisse ça à d'autres- mais elle croit en la justice sociale.
▬ Ce qui la préoccupe principalement -même plus que les Museleurs, mais elle ne le dira pas-, c'est la Lune. Elle ne voit pas vraiment quoi faire et ça l'angoisse.
Note du créateur : vous l'aurez compris, Révolte est un personnage important, et s'impose, en quelques sortes, en leader des hyacinthus.
Crédits : avatar, icons, header


La relation entre Révolte et Cachemire est bien simple : Révolte veut recruter la chanteuse et veut lui faire arrêter la Lune, et Cachemire refuse tout ce que Révolte veut bien lui dire. En réalité, personne ne sait si Cachemire pourrait faire quelque chose contre la Lune qui menace de s'écraser, mais Cachemire, elle, est persuadée qu'elle n'y changera rien. Evidemment, elle n'en dit rien : elle raconte qu'elle est trop occupée par sa vie d'artiste, qu'elle n'a pas le temps pour des bêtises pareilles, utilisant la réputation pour le moment trop faible de Révolte comme argument. Mais elle a peur, Cachemire, elle a peur qu'on compte trop sur elle, qu'on place trop d'espoir en ses capacités. Elle n'a jamais trop cherché à maîtriser son héritage -elle est certaine qu'elle n'y arrivera pas, alors à quoi bon leur donner de faux espoirs ?
Cachemire

Avec Pyrrhus hors jeu, le Petit Prince devient le prochain dirigeant du Monde Sans Nom,
et Révolte sait que maintenant est le moment qu'il ne faut pas rater : elle veut l'influencer, le convaincre d'abroger ces lois ridicules et même aller au-delà en installant un système plus égal pour tous. Elle sait que le Petit Prince serait un bon roi, mais elle ne veut même pas en voir la couleur. S'il le faut, elle serait prête à agir. Après tout, il n'y a pas d'autres à la trace infinie : sans héritier, il ne peut pas y avoir de monarchie.
le petit prince
Révolte sait que Renard est dans son camp, et elle sait aussi à quel point il est proche du Petit Prince. Initialement, elle ne le connaissait pas vraiment, mais elle s'est rapprochée de lui pour savoir s'il pouvait avoir des renseignements fuités par le Petit Prince, par inattention -elle n'a pas demandé ainsi, usant de délicatesse et de sourire. La vérité, c'est qu'elle n'apprécie pas Renard :  il rêve trop, il retient tout et il est beaucoup trop obsédé par les noyés. Mais maintenant que le Petit Prince est le prochain sur le trône, elle cravache d'autant plus pour utiliser Renard comme il le faut. Elle espère en tirer le plus possible -en commençant par une rencontre avec l'immortel.
renard



la justice


compte pnj, ne pas mp merci ♥


    « Oui, il est rouge, comme le sang qu'il fait gicler, maculant son teint blafard d'une couleur bien trop vive, de celle qui imbibe les corps quand les veines éclatent. » Caïn« Il est rouge Caïn, lueur carmine de démence, brûlant comme le soleil, chaud comme un brasier incandescent capable de tout ravager sur son passage. » Caïn« Vous ne savez pas ce que cela fait de ne plus pouvoir parler. Je peux vous dire que cela me rend fou. C'est d'ailleurs pour cela que je m'adresse à vous : j'aimerais que vous m'écoutiez. » Musei« Sa voix te parle et elle est aussi lointaine qu'un rêve et aussi proche qu'un cauchemar. » Reine« Je ne mens jamais. encore un mensonge. on croirait presque que tu les collectionnes comme ces petits cadavres d'oiseaux ; que tu les étiquettes avec soin et délicatesse. » Reine« Theo a l'habitude de la peur. Alors il veille. Il attendra en silence que Caïn se réveille. » Theo« Il voudrait leur jurer qu'il sera un bon prince, le meilleur des petits princes, qu'il serait capable de tisser des couvertures d'étoiles pour protéger leurs épaules. » Le Petit Prince« Est-ce que parler c'est encore mourir ? parler, c'est certainement souffrir. oui. » Alphonse« (...) juste la froideur d'un homme qui se sent mal et n'a guère envie de se trouver vulnérable face à une femme qui est responsable de sa douleur. » Theo« Parce que t'es "l'ami" Theo ; on en a souvent qu'un seul durant toute une vie, un véritable ami, celui au côté duquel on est honoré de se tenir debout fièrement ; mais lui ne pourra jamais être totalement dressé sur ses deux jambes, il ne pourra jamais être véritablement fier d'être à côté de toi. » Caïn « Tes yeux s'accrochent à lui et ils ne fixent bientôt plus que lui, rien d'autre, et tu crois voir ses yeux directement dans les tiens pourtant tu es dans l'ombre et lui la lumière. » Elleipsis« Allez. Contredis-moi avec un sourire. » Velvet« Après un temps de latence, de pour, et de contre, elle finit par s’agenouiller au pied des étoiles, et d’un geste prudent, retira lentement le ruban autour de son poignée pour dévoiler sa trace. Ses mains se joignirent ensuite dans une volonté religieuse, et elle adressa quelques prières aux déesses. » Velvet« Et il pleut dans son cœur, mais rien sur ses joues, rien ne dégouline sur son visage ravagé par l'amertume et la colère. » Caïn« Je pensais qu’il n’y avait personne, parce que personne ne vient jamais. » Le Petit Prince« Parce que tu rêves de pouvoir simplement dire : laissez-moi vivre encore jusqu'à demain. » Narcotique« Maman disait toujours qu'altaïr avait des étoiles dans les yeux, que son nouveau prénom lui allait bienMaman disait toujours qu'altaïr avait le soleil dans les cheveux, qu'il brillait tellement qu'on le voyait de très loin » Altaïr« le monde est beau, ou tout du moins le sien.» Croatoan« il se déshumanise, car c'est si dur d'être humain. » Croatoan« Mon cœur est si faible, il s'accroche à des brindilles, et je finis toujours par en pleurer. » Musei« Maintenant, tout était passé ; je recommençais à éprouver de l'espoir. Au départ, je pensais que je reverrais, mais l'espoir avait été douché. » Musei« Et peut-être que si ce n'est pas mort, mais pas en vie, c'est que c'est parti. Que ça va revenir un jour. » Le Petit Prince« S’il était une tempête, elle était le phare qui lui survivait. » Velvet« il prend la vie comme elle vient, se vautre dedans quand elle est douce, se protège quand elle sort les griffes. » Opal« Et si la sincérité, le mensonge, l’ordre et le chaos avaient une odeur alors elle serait cendre et sève, poivrée et cèdre, ravage ou terre de nouveau fertile… Belâme est une montagne escarpée qui se rit des oiseaux et de la terre. » Belâme« Il y a le diable qui rampe sous sa peau, des rides de fatigue qui saignent son regard ; les élans d'épinéphrine secouent sa carcasse d'ivoire, métastases rampantes, frénétiques et nauséabondes, hurlements latents, dévorent et inondent. » Légion« astérion ne versera pas de larmes, les hommes comme lui sont des sources taries. » Astérion« Oui, pourquoi Ange ? Idiote, crétine, abrutie. Elle aurait aimé lui balancer toutes ces insultes à la figure, la jeter par la fenêtre, pour ne plus avoir à supporter la vision de ces deux yeux qui la fixent, de ce regard qui s’échappe, qui s’envole, qui se présume débordant de vérité, alors qu’il baigne dans l’atrocité ; poison malhabile. » Alexie « Mais si, au moins, il pouvait retrouver sa voix, peu importe la laideur de son visage et la faiblesse de son corps, peut-être Musei pourrait-il ainsi retrouver un semblant d'humanité. » Musei « Brave, elle ne le savait pas : mais elle endurait le sel et le sang - elle pleurait mais n’arrêtait pas sa marche : ni le roi et ses chiens, les déesses et leurs infidèles en deuil. » Ange « et c'est autre chose qu'il récolte à chaque nouvelle rencontre, à chaque chemin qu'il emprunte. et il aimerait dire que ça le rassure, qu'il est presque prêt à refaire partie de ce monde... mais ce serait faux. » Alphonse « il fait face à son angoisse et elle est trop forte, trop noire. elle est comme l'eau sans-fond et l'aspire encore vers le néant. il n'a pas assez de force pour se raccrocher aux berges de sa vie, pas encore. » Alphonse « Elle paraît un peu ailleurs, absorbée au cœur de rêves trop grands pour elle et à la poursuite desquels elle ne cesse de courir que pour prendre soin de la forêt de Jade, dans l'espoir qu'un jour la forêt sache lui dire où est cachée la vérité. » Anémone « Anémone voudrait être juste, mais elle n'est que vraie. Anémone voudrait être révoltée, mais elle n'est que passionnée. » Anémone « Alors YARŪ retourna dans sa montagne, où le silence est bavard, la nature simple et vraie. » YARŪ « Sa petite main dans la tienne, son cœur qui imitait le rythme de tes pas, son sourire passerelle, ses yeux plein d'étoiles. » Anémone « Etre d’une exceptionnelle tolérance et d’un amour qui paraissait sans fin, avait toujours été la qualité la plus extraordinaire de son père. Pour autant, la douceur satinée de ses mots ne parvenaient jamais à suturer la culpabilité qui la rongeait. Ils étaient comme des bandages alors que Camille avait toujours voulu un remède. » Camille « Cette violence-là était juste. Mais celle qu'on lui promettait ne l'était pas. » Musei « leur douce chaleur pour remplacer le verre en bonheur » Bless « sublime fantaisieterrible maladieô la tristeb l a s p h é m i e » Bless « Jusqu’à ce que Pyrrhus parachève les faux-semblants et les brise au sol en des milliers de morceaux coruscants. » Silas « Et son poing s’écrase dans le ventre d’Augustin. A ta connerie, Augustin. A notre amitié. » Silas « Ses mains frémissent. Il aimerait le tuer, là, sur le champ. Ecraser ses hérésies sur le sol et les piétiner avec véhémence. Il aimerait tout détruire, tout réduire à néant. Mais il y a cette lueur, ce truc pourri au fond de son cerveau – ou au fond de son cœur – qui l’empêche de tout briser. » Silas