nos poto ♥


top-sites
prédéfinis




le conteur du ciel
avatar
Invité

 le 17/4/2017, 00:02


Cumulus
Oneiro
Trente-six
Souffleuse de rêve (exploratrice)
sakura haruno // naruto
Trace ::
68%

Protecteur ::
Prométhée

Héritage ::
Est-ce que l'humour compte ? Est-ce qu'un dieu à de l'humour de toute façon ? Est-ce qu'on peut dire que ces vannes sont des vannes du septième ciel ?

Sève ::
Un petit bout de ciel sur le front

Avis sur les événements récents ::
On la pense trop inscouciente pour avoir un avis sur la question. Une enfant dans un corps d'adulte qui ne peut comprendre ce qu'il se passe et pourtant, elle y réfléchie comme tout le monde. Et elle a peur, un besoin de se recroviller sur elle même, de frotter sa peau contre la terre et d'agripper quelque chose dans un espoir inconscient de retrouver les sensations d'avant sa cueillette. Elle n'aime pas voir les gens tristes, elle n'aime pas qu'ils se divisent pour s'offrir peine avec un sourir. Et la Lune doit penser comme elle parce qu'elle pleure et Cumulus la trouve bien laide comme ça.

Métier ::
Souffleuse de rêve (sg: exploratrice ) Les mots courent sur sa langue, ils s'emmêlent parfois entre eux, pressés de vouloir quitter les pensées de la dame pour rencontrer ceux qui l'écoute, mais c'est un joyeux désordre qui plaît aux oreilles. Cumulus adore raconter aux autres, mouvoir sa bouche comme son corps pour compter des histoires fantasques et apporter un peu de magie aux autres, c'est son pouvoir à elle en quelque sorte. Mais pour ça les légendes ne lui suffisent pas, son imagination est trop gourmande, son appétit de diversification trop vorace. Alors elle s'improvise exploratrice du Monde Sans Nom et de l'Homme pour enrichir ses contes.

Physique ::
La souffleuse a un air sucré. Il parraît que les Déesses ont plongé leur main dans la barbe à papa, s'amusant à formé le nuage de sucre en un nourrisson un peu trop petit et qu'un doigt plongé dans du sirop de menthe aurait suffit à faire tomber deux goutes sur le futur enfant, s'étalant en deux yeux curieux. Enfin c'est ce que le Protecteur de Cumulus lui racontait lorsqu'elle était enfant et elle a comme un doute sur cette histoire. Ou peut être que si, et alors il est légitime que les Hommes aient voulu lui faire un cadeau aussi. Il y a ces cicatrices qui lui mange la bouche, des points et déchirures qui lui traverses la moitié des lèvres comme si on avait voulu la lui dévorer. Ce qui est un peu vrai dans le fond. Au moins elles tiennent compagnies aux grains de beauté dispersés un peu partout sur la peau de la conteuse et ces petites marques qui témoignent d'une enfant trop aventureuse et qui n'a pas changé. La petite dame parcour les terres avec un petit corps musclé, ce qui ne semble pas effrayer le moins du monde les rondeurs de s'installer ici et la, discrète et boudant sa poitrine.
my enemy was crying so I wiped his tears and smiled
Alors, il est comment, votre énergumène ? C'est ici que vous nous expliquer tout ! Vous avez autant de place que vous le voulez et la forme est totalement libre, mais veillez à en donner assez pour que l'on puisse s'imaginer votre personnage, des relations entre personnages et des rp, évidemment.
Goddess don't speak in whispers
they scream
C'est ici que se trouvera l'histoire de votre personnage ! Elle est cependant facultative et si jamais vous voulez quand même écrire quelque chose, la forme est tout à fait libre : liste, texte libre, même poème si vous voulez, eh, tant que ça représente le représente ! Vous pouvez aussi juste faire des random facts, enfin bref, cette partie est très libre (:
eh salut les cuties,
Honnêtement ce forum c'est comme un confetti au milieu des cendres, il est beau dans son originalité et ça fait plaisir, j'ai vraiment hâte de voir l'évolution du contexte et je vous félicite pour ce petit bébé, la bise  woof
Crédits : Tumblr, lien, lien
avatar
crédit : nickiforov
TRACE : 72%
ÂGE : 34
PROTECTEUR : hécate
HÉRITAGE : clairvoyance
LIENS : www fiche
www rs
www origamis

rps
www caïn
www migraine
www jolie
CRÉDIT : opal ; lewellyn ; reine ; cerise
Les Briseurs de Silence

 le 17/4/2017, 14:09

ENFIN Prométhée, je l'attendais depuis un éternité. Respect pour toi & bienvenue. heart
avatar
crédit : http://potionxshop.tumblr.com
TRACE : 58%
ÂGE : 21 ans
PROTECTEUR : janus // mythologie romaine
HÉRITAGE : déverrouilleur // peut tout ouvrir
LIENS : sunset lover // star boy

rp : musei + le petit prince + altaïr + libre pour 1 rp
CRÉDIT : opal & lewellyn & reine & octavia & légion & cerise & altaïr & ange, tellement m e r c i + icon + avatar + signature
Le corps du monde

 le 17/4/2017, 17:43

pareil que theo, mais aussi tout le reste je h u r l e termine nous ça stp je veux tellement en apprendre plus sur cumulus ♥
encore bienvenue, petite chose rose omg



avatar

TRACE : 73%
ÂGE : 39 ans
PROTECTEUR : bellone
HÉRITAGE : incitation à la violence
LIENS : dies iræ ; sanctuarium
+ tyran de l'âme belâme
+ soleil levant croatoan
CRÉDIT : (@jespkii) + cerise + fléau ♥️
(et mention spéciale à opal)
Les Briseurs de Silence

 le 20/4/2017, 22:31

Prométhée, joie dans mon cœur help
bienvenue, courage pour la suite ♥️
(btw, est-ce bien un "tg astérion" que je déchiffre en avatar ??? ok c'est sublime)
avatar
crédit : kaylee davis
TRACE : oubliée
ÂGE : cent-huit ans
PROTECTEUR : diyu
HÉRITAGE : réminiscence _ elle n'existe que quand elle est là
LIENS : début & fin

st jude astérion _ berceuse theo _ human agape _ iron suren _ trinity roanoke
CRÉDIT : reine & suren ♥️♥️♥️♥️
Ceux qui défient les Dieux

 le 23/5/2017, 19:44

hhhh C u m u l u s ce "tg astérion" est bcp trop beau pour le laisser mourir; où en es ta fiche ? ;w; ♥
avatar
Invité

 le 8/6/2017, 17:52

hi there .w.
le up de la muerte est pour ce soir,
et pour le lynchage en place publique, j'propose des tomates en forme de playmobile à partir de 22h06, ça m'a l'air pas mal
la bise sur vos petites bouilles d'amour ♥
avatar
crédit : kaylee davis
TRACE : oubliée
ÂGE : cent-huit ans
PROTECTEUR : diyu
HÉRITAGE : réminiscence _ elle n'existe que quand elle est là
LIENS : début & fin

st jude astérion _ berceuse theo _ human agape _ iron suren _ trinity roanoke
CRÉDIT : reine & suren ♥️♥️♥️♥️
Ceux qui défient les Dieux

 le 8/6/2017, 21:01

du coup tu restes parmi nous ? ♥


    « Oui, il est rouge, comme le sang qu'il fait gicler, maculant son teint blafard d'une couleur bien trop vive, de celle qui imbibe les corps quand les veines éclatent. » Caïn« Il est rouge Caïn, lueur carmine de démence, brûlant comme le soleil, chaud comme un brasier incandescent capable de tout ravager sur son passage. » Caïn« Vous ne savez pas ce que cela fait de ne plus pouvoir parler. Je peux vous dire que cela me rend fou. C'est d'ailleurs pour cela que je m'adresse à vous : j'aimerais que vous m'écoutiez. » Musei« Sa voix te parle et elle est aussi lointaine qu'un rêve et aussi proche qu'un cauchemar. » Reine« Je ne mens jamais. encore un mensonge. on croirait presque que tu les collectionnes comme ces petits cadavres d'oiseaux ; que tu les étiquettes avec soin et délicatesse. » Reine« Theo a l'habitude de la peur. Alors il veille. Il attendra en silence que Caïn se réveille. » Theo« Il voudrait leur jurer qu'il sera un bon prince, le meilleur des petits princes, qu'il serait capable de tisser des couvertures d'étoiles pour protéger leurs épaules. » Le Petit Prince« Est-ce que parler c'est encore mourir ? parler, c'est certainement souffrir. oui. » Alphonse« (...) juste la froideur d'un homme qui se sent mal et n'a guère envie de se trouver vulnérable face à une femme qui est responsable de sa douleur. » Theo« Parce que t'es "l'ami" Theo ; on en a souvent qu'un seul durant toute une vie, un véritable ami, celui au côté duquel on est honoré de se tenir debout fièrement ; mais lui ne pourra jamais être totalement dressé sur ses deux jambes, il ne pourra jamais être véritablement fier d'être à côté de toi. » Caïn « Tes yeux s'accrochent à lui et ils ne fixent bientôt plus que lui, rien d'autre, et tu crois voir ses yeux directement dans les tiens pourtant tu es dans l'ombre et lui la lumière. » Elleipsis« Allez. Contredis-moi avec un sourire. » Velvet« Après un temps de latence, de pour, et de contre, elle finit par s’agenouiller au pied des étoiles, et d’un geste prudent, retira lentement le ruban autour de son poignée pour dévoiler sa trace. Ses mains se joignirent ensuite dans une volonté religieuse, et elle adressa quelques prières aux déesses. » Velvet« Et il pleut dans son cœur, mais rien sur ses joues, rien ne dégouline sur son visage ravagé par l'amertume et la colère. » Caïn« Je pensais qu’il n’y avait personne, parce que personne ne vient jamais. » Le Petit Prince« Parce que tu rêves de pouvoir simplement dire : laissez-moi vivre encore jusqu'à demain. » Narcotique« Maman disait toujours qu'altaïr avait des étoiles dans les yeux, que son nouveau prénom lui allait bienMaman disait toujours qu'altaïr avait le soleil dans les cheveux, qu'il brillait tellement qu'on le voyait de très loin » Altaïr« le monde est beau, ou tout du moins le sien.» Croatoan« il se déshumanise, car c'est si dur d'être humain. » Croatoan« Mon cœur est si faible, il s'accroche à des brindilles, et je finis toujours par en pleurer. » Musei« Maintenant, tout était passé ; je recommençais à éprouver de l'espoir. Au départ, je pensais que je reverrais, mais l'espoir avait été douché. » Musei« Et peut-être que si ce n'est pas mort, mais pas en vie, c'est que c'est parti. Que ça va revenir un jour. » Le Petit Prince« S’il était une tempête, elle était le phare qui lui survivait. » Velvet« il prend la vie comme elle vient, se vautre dedans quand elle est douce, se protège quand elle sort les griffes. » Opal« Et si la sincérité, le mensonge, l’ordre et le chaos avaient une odeur alors elle serait cendre et sève, poivrée et cèdre, ravage ou terre de nouveau fertile… Belâme est une montagne escarpée qui se rit des oiseaux et de la terre. » Belâme« Il y a le diable qui rampe sous sa peau, des rides de fatigue qui saignent son regard ; les élans d'épinéphrine secouent sa carcasse d'ivoire, métastases rampantes, frénétiques et nauséabondes, hurlements latents, dévorent et inondent. » Légion« astérion ne versera pas de larmes, les hommes comme lui sont des sources taries. » Astérion« Oui, pourquoi Ange ? Idiote, crétine, abrutie. Elle aurait aimé lui balancer toutes ces insultes à la figure, la jeter par la fenêtre, pour ne plus avoir à supporter la vision de ces deux yeux qui la fixent, de ce regard qui s’échappe, qui s’envole, qui se présume débordant de vérité, alors qu’il baigne dans l’atrocité ; poison malhabile. » Alexie « Mais si, au moins, il pouvait retrouver sa voix, peu importe la laideur de son visage et la faiblesse de son corps, peut-être Musei pourrait-il ainsi retrouver un semblant d'humanité. » Musei « Brave, elle ne le savait pas : mais elle endurait le sel et le sang - elle pleurait mais n’arrêtait pas sa marche : ni le roi et ses chiens, les déesses et leurs infidèles en deuil. » Ange « et c'est autre chose qu'il récolte à chaque nouvelle rencontre, à chaque chemin qu'il emprunte. et il aimerait dire que ça le rassure, qu'il est presque prêt à refaire partie de ce monde... mais ce serait faux. » Alphonse « il fait face à son angoisse et elle est trop forte, trop noire. elle est comme l'eau sans-fond et l'aspire encore vers le néant. il n'a pas assez de force pour se raccrocher aux berges de sa vie, pas encore. » Alphonse « Elle paraît un peu ailleurs, absorbée au cœur de rêves trop grands pour elle et à la poursuite desquels elle ne cesse de courir que pour prendre soin de la forêt de Jade, dans l'espoir qu'un jour la forêt sache lui dire où est cachée la vérité. » Anémone « Anémone voudrait être juste, mais elle n'est que vraie. Anémone voudrait être révoltée, mais elle n'est que passionnée. » Anémone « Alors YARŪ retourna dans sa montagne, où le silence est bavard, la nature simple et vraie. » YARŪ « Sa petite main dans la tienne, son cœur qui imitait le rythme de tes pas, son sourire passerelle, ses yeux plein d'étoiles. » Anémone « Etre d’une exceptionnelle tolérance et d’un amour qui paraissait sans fin, avait toujours été la qualité la plus extraordinaire de son père. Pour autant, la douceur satinée de ses mots ne parvenaient jamais à suturer la culpabilité qui la rongeait. Ils étaient comme des bandages alors que Camille avait toujours voulu un remède. » Camille « Cette violence-là était juste. Mais celle qu'on lui promettait ne l'était pas. » Musei « leur douce chaleur pour remplacer le verre en bonheur » Bless « sublime fantaisieterrible maladieô la tristeb l a s p h é m i e » Bless « Jusqu’à ce que Pyrrhus parachève les faux-semblants et les brise au sol en des milliers de morceaux coruscants. » Silas « Et son poing s’écrase dans le ventre d’Augustin. A ta connerie, Augustin. A notre amitié. » Silas « Ses mains frémissent. Il aimerait le tuer, là, sur le champ. Ecraser ses hérésies sur le sol et les piétiner avec véhémence. Il aimerait tout détruire, tout réduire à néant. Mais il y a cette lueur, ce truc pourri au fond de son cerveau – ou au fond de son cœur – qui l’empêche de tout briser. » Silas